Slavitude

Le monde a proclamé la liberté, ces dernières années surtout ; mais que représente cette liberté ! Rien que l’esclavage et le suicide ! Car le monde dit : “Tu as des besoins, assouvis-les, tu possèdes les mêmes droits que les grands, et les riches. Des passages comme celui-ci, il aurait été difficile de les découvrir sans des auteurs tels que Dostoïevski, Gogol, Pouchkine, Nabokov, Andrić, Selimović, Crnjanski, Krleža, Čapek…, tous slaves, et sans des éditeurs comme Plon-Nourrit et Cie, Jacques Hébertot, ou plus récemment, l’Âge d’homme. Et les éditions Slavitude souhaitent profiter de cette occasion pour rendre hommage aux éditions l’Âge d’homme et à leur défunt fondateur Vladimir Dimitrijević qui a fait découvrir bon nombre d’auteurs slaves au public francophone.

Slavitude est ainsi né pour faire perdurer l’héritage des éditions l’Âge d’homme.

La maison d’édition découle en réalité d’un tout autre projet. Le fondateur, Zivko Vlahovic, a proposé il y a de cela trois ans, la mise en place d’un salon culturel slave à la Sorbonne. Le but de ce salon était de promouvoir la culture slave en France. Mais un tel projet a nécessité la création d’une association, Slavitude, qui est par ailleurs devenu une maison d‘édition. 

Un salon culturel slave et trois publications plus tard, Slavitude poursuit sa route, avec pour but de faire découvrir la nouvelle génération d’auteurs slaves au public français, à travers des traductions, mais aussi à dénicher de jeunes auteurs français d’origines slaves.